publicité

Un producteur "quasi industriel" de cannabis condamné par défaut à 6 ans et demi de prison

Le principal accusé, Didier Gaessler, 39 ans, en fuite, "louait sous une fausse identité un pavillon à Strasbourg entièrement aménagé pour la culture de cannabis", avec "toute une installation électrique, d'arrosage et d'éclairage", selon le substitut du procureur au tribunal de Strasbourg.

  • Par Danièle Léonard
  • Publié le 04/07/2013 | 16:13
Deux de ses anciens complices ont été condamnés respectivement mercredi à un an et deux ans de prison ferme.

La subtitut a évoqué une "culture quasi industrielle". Plus de mille plants de cannabis avaient été retrouvés dans ce pavillon par la police en 2010. La maison avait une consommation d'électricité 4 fois supérieure à la moyenne. "Les policiers ont estimé que cette installation pouvait générer une culture potentielle de 600 kilos d'herbe de cannabis par an, soit environ 2,1 millions d'euros à la revente", selon Mme de Naurois.

Par ailleurs "près de 50.000 euros en liquide" avaient été découverts dans une Mercedes que l'homme était sur le point de vendre, "ce qui donne une idée des bénéfice  qu'il pouvait dégager", a-t-elle ajouté.

En mai 2010, des policiers avaient tenté de l'interpeller à Strasbourg mais il leur avait échappé dans des circonstances rocambolesques, sautant dans
une rivière avant de disparaître.

L'information judiciaire a permis de démontrer qu'il avait fui au Maroc, "mais on ignore s'il s'y trouve toujours", a ajouté la substitut du procureur. Il fait
l'objet d'un mandat d'arrêt international. Sa peine de prison a été assortie d'une amende de 50.000 euros.

les + lus

les + partagés